Diabète gestationnel

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il est important de le diagnostiquer car il peut avoir des conséquences négatives sur le bébé. Risque de souffrance fœtale, prise de poids excessive de bébé, difficultés à l’accouchement… Comment le dépiste t-on ? Quel régime adopter ? Et quels aliments manger ?

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète est une maladie du pancréas qui l’empêche de réguler la glycémie comme il se doit. Le « diabète gestationnel » est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il n’existait pas avant et il va disparaître après. Il est important de le diagnostiquer, car il peut avoir des conséquences négatives sur le bébé.

Le dépistage du diabète gestationnel ?

On fera une recherche systématique et spécifique ( prise de sang pour doser la glycémie à jeun et après un repas vers 6 mois de grossesse ) chez toutes les femmes ayant des antécédents familiaux de diabète (origine génétique) et chez celles qui ont des problèmes de poids avant et pendant la grossesse. L’examen d’urine mensuel des femmes enceintes à la recherche de l’albumine recherchera aussi la présence de sucre. Si positif, prise de sang.

Le diabète gestationnel pendant la grossesse : conséquences pour le bébé 

Si le diabète gestationnel n’est pas soigné, deux complications peuvent apparaître : une prise de poids excessive de bébé qu’on appelle « macrosomie » (bébés de plus de 4 kilos, voire 4,5 kilos ou même 5 kilos ) ce qui risque d’occasionner des difficultés à l’accouchement. De même qu’un risque de « souffrance fœtale » en fin de grossesse. Car le placenta fonctionnant moins bien, oxygénera mal le bébé qui sera la cause de la souffrance. Cette situation peut entraîner la mort du bébé in utero. En conclusion si le diabète est diagnostiqué, on prescrit un régime adapté qui pourra suffire : la glycémie retrouve son taux normal, quelle que soit l’heure de la journée (avant ou après le repas ). Dans le cas contraire, il faudra faire des injections d’insuline. Cependant en fin de grossesse, des consultations régulières où seront pratiqués des examens particuliers (monitoring, échographies, doppler de la veine ombilicale et des vaisseaux cérébraux du bébé) veilleront à la bonne santé du bébé. Il peut arriver qu’on soit amené à faire naître le bébé avant terme, lorsque la souffrance fœtale semble apparaître. Après la grossesse, il faudra contrôler que le diabète a bien disparu.