Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

C’est une hyper-pigmentation de la peau localisée sur certaine partie du visage comme le front, les pommettes et la lèvre supérieure évoquant un “loup” de carnaval. Il apparaît surtout chez la femme enceinte d’où son nom mais n’est ni incontournable, ni incurable.

Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

Le masque de grossesse, correspond à des plaques pigmentées qui apparaissent sur le visage. Elles sont localisées sur le front, autour des yeux, au-dessus de la lèvre, voire sur les maxillaires. Identiquement, c’est sous l’effet de ce même bouleversement hormonal qu’apparaît la fameuse ligne brune sur le ventre de certaines futures mamans.

Pour résumer le masque de grossesse, qu’est-ce que c’est :
– des “taches” brunes ou grisâtres localisées au milieu du front, sur le menton et le pourtour de la bouche
– qui apparaissent souvent au cours de la seconde moitié de la grossesse.
– des taches pigmentaires souvent plus présentes chez les femmes brunes à la peau mate que chez les femmes à la peau claire.
– localisées qui généralement disparaissent après l’accouchement.

Le masque de grossesse et les risques du soleil

L’exposition solaire augmente aussi considérablement les risques de survenue d’un masque de grossesse. C’est pourquoi il faut absolument que les futures mamans à protéger leur visage quotidiennement, et même en ville. En effet, une belle journée claire, peut suffire à déclencher le phénomène.
La protection idéale contre le masque de grossesse. Un écran total, indice 50+, mais aussi des lunettes de soleil et un chapeau, le tout au moins jusqu’à la naissance de bébé !

Le masque de grossesse après l’accouchement

Certaines mamans s’inquiètent, après leur accouchement, de ne pas voir le masque de grossesse disparaître. Sachez qu’il peut durer jusqu’au 6 mois de bébé. S’il disparaît généralement spontanément, le masque de grossesse peut, dans certains cas plus rares, persister bien après l’accouchement et être parfois difficile à traiter.
Pour ces jeunes mamans, plusieurs solutions dermatologiques peuvent être proposées :
des préparations dépigmentantes
– des peelings.
A noter : s’il existe des crèmes dites anti-taches dans le commerce, ces dernières seront sans effet sur un masque de grossesse persistant. En effet, seul un soin médicamenteux et donc prescrit par votre dermatologue peut être efficace. Généralement celui-ci sera à base d’hydroquinone ou de vitamine A.

Par ailleurs, ce traitement dermatologique va généralement de paire avec quelques mesures de précaution :
La protection solaire au quotidien. Si le masque de grossesse n’a pas disparu après la naissance, ne lésinez pas sur l’écran total. C’est la seule manière de ne pas voir les taches s’installer.
Un changement de contraception. Les pilules à base d’oestrogène peuvent favoriser l’apparition des taches pigmentaires (c’est d’ailleurs pour cela que 5% à 10 % des femmes touchées par le fameux masque de grossesse ne sont pas enceintes !). Si vous avez eu un masque de grossesse et que celui-ci persiste, n’hésitez pas à faire un point avec votre sage-femme ou votre gynécologue qui pourra vous prescrire une contraception progestative ou autre.

Le saviez-vous : le masque de grossesse, fille ou garçon ?

Le masque de grossesse pourrait-il être un indicateur du sexe de bébé ? Selon certaines traditions de nos grands-mères, le masque de grossesse serait l’indicateur que l’on attend… une fille ! Une croyance décalée à prendre avec du recul car elle n’a évidemment aucun fondement scientifique ! Pour connaître le sexe de bébé, rien ne vaut une bonne vieille échographie  !

Semaine d’aménorrhée ou semaine de grossesse, quelle différence ?

Semaine d’aménorrhée ou semaine de grossesse, quelle différence ?

Toutes les femmes savent qu’une grossesse dure neuf mois environ. Cette durée se traduit en semaines de grossesse (SG). Là où ça se complique, c’est que les médecins parlent de semaine d’aménorrhée (SA). Explications.

La durée d’une grossesse est comprise entre 270 et 280 jours. Comme pour la taille et le poids, il y a des différences entre les femmes. Ce qui correspond en moyenne à 39 semaines ou 9 mois.

Une grossesse commence par définition au moment de la fécondation, lorsqu’un ovule et un spermatozoïde fusionnent. Mais pour qu’il y ait fécondation, il faut qu’il y ait eu ovulation. On considère que l’ovulation a lieu le 14ème jour, pile au milieu du cycle quand il est de 28 jours. Ce n’est qu’une moyenne car certaines femmes ont des cycles courts (25 jours) et d’autres des longs (34 jours)… Ovulation et fécondation sont très proches l’une de l’autre car l’ovule et le spermatozoïde ne vivent respectivement que 15 et 48 heures environ dans le corps de la femme.

Calcul de la durée de la grossesse

L’âge de la grossesse se calcule de préférence en semaines et non en mois. C’est beaucoup plus précis pour suivre le développement de l’embryon (il change à une vitesse stupéfiante tous les jours), puis du foetus, et programmer certains examens au bon moment. Le calcul peut être fait en semaines de grossesse ou en semaines d’aménorrhée.

Calcul de la durée de la grossesse en semaines de grossesse (SG)

Quand on calcule en semaines de grossesse (SG), on part du jour présumé de la fécondation, premier jour de vie. Logique, non ? Ainsi, si vos dernières règles datent du 15 mars, l’ovulation a eu lieu en principe 14 jours après, soit le 29 mars, et la fécondation dans la foulée. La date présumée de l’accouchement est donc vendredi 29 mars + 39 semaines = vendredi 27 décembre (calcul fait pour 2013).

Calcul de la durée de la grossesse en semaines d’aménorrhée (SA)

Les médecins et sages-femmes, eux, préfèrent parler en semaines d’aménorrhée (SA), ce qui signifie absence de règles.
Pourquoi ? Parce qu’ils considèrent que démarrer un calcul en se basant sur la date d’ovulation n’est pas très fiable. On l’a vu, toutes les femmes n’ovulent pas au même moment ! La date du 14ème jour après le début des règles n’est qu’une moyenne. Certaines ovuleront le 10ème jour, d’autres le 20ème. La date varie en fonction de votre stress, de vos émotions…
Les médecins et sages-femmes partent donc du 1er jour de vos dernières règles – soit deux semaines avant l’ovulation, vous suivez toujours ? Ils ajoutent donc 2 semaines aux 39 semaines de grossesse. 2 + 39 = 41. Pour eux, la grossesse est de 41 semaines SA.

En résumé

Quand on parle en semaines de grossesse (SG), l’âge réel du bébé, on part de la date supposée de l’ovulation et on ajoute 39 semaines, la durée moyenne d’une grossesse.
Quand on parle en semaines d’aménorrhée (SA), on part du dernier jour des dernières règles. On ajoute 2 semaines à 39, ce qui fait 41.
Quand votre médecin évoque votre grossesse de 33 SA, cela correspond à 31 SG.

Diabète gestationnel

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il est important de le diagnostiquer car il peut avoir des conséquences négatives sur le bébé. Risque de souffrance fœtale, prise de poids excessive de bébé, difficultés à l’accouchement… Comment le dépiste t-on ? Quel régime adopter ? Et quels aliments manger ?

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète est une maladie du pancréas qui l’empêche de réguler la glycémie comme il se doit. Le « diabète gestationnel » est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il n’existait pas avant et il va disparaître après. Il est important de le diagnostiquer, car il peut avoir des conséquences négatives sur le bébé.

Le dépistage du diabète gestationnel ?

On fera une recherche systématique et spécifique ( prise de sang pour doser la glycémie à jeun et après un repas vers 6 mois de grossesse ) chez toutes les femmes ayant des antécédents familiaux de diabète (origine génétique) et chez celles qui ont des problèmes de poids avant et pendant la grossesse. L’examen d’urine mensuel des femmes enceintes à la recherche de l’albumine recherchera aussi la présence de sucre. Si positif, prise de sang.

Le diabète gestationnel pendant la grossesse : conséquences pour le bébé 

Si le diabète gestationnel n’est pas soigné, deux complications peuvent apparaître : une prise de poids excessive de bébé qu’on appelle « macrosomie » (bébés de plus de 4 kilos, voire 4,5 kilos ou même 5 kilos ) ce qui risque d’occasionner des difficultés à l’accouchement. De même qu’un risque de « souffrance fœtale » en fin de grossesse. Car le placenta fonctionnant moins bien, oxygénera mal le bébé qui sera la cause de la souffrance. Cette situation peut entraîner la mort du bébé in utero. En conclusion si le diabète est diagnostiqué, on prescrit un régime adapté qui pourra suffire : la glycémie retrouve son taux normal, quelle que soit l’heure de la journée (avant ou après le repas ). Dans le cas contraire, il faudra faire des injections d’insuline. Cependant en fin de grossesse, des consultations régulières où seront pratiqués des examens particuliers (monitoring, échographies, doppler de la veine ombilicale et des vaisseaux cérébraux du bébé) veilleront à la bonne santé du bébé. Il peut arriver qu’on soit amené à faire naître le bébé avant terme, lorsque la souffrance fœtale semble apparaître. Après la grossesse, il faudra contrôler que le diabète a bien disparu.

Les aliments interdits ou à éviter pendant la grossesse

Les aliments interdits ou à éviter pendant la grossesse

Enceinte, il faut surveiller de près son alimentation et changer certaines de ses habitudes. Pour mieux vous y retrouver dans vos menus de grossesse, voici la liste des aliments à bouder pendant 9 mois.

Adieu sushis…

Les sushis ne sont pas du tout conseillés pendant la grossesse. Ils sont préparés à 90% de poisson cru, susceptible de contenir une bactérie (la listeria monocytogenes) responsable de la listériose. Même si elle est bénigne pour la femme enceinte, cette infection s’avère particulièrement dangereuse pour le foetus (selon le terme de la grossesse, risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré). Mais vous pouvez choisir des sushis réalisés à base de poulet pour changer, ou bien jetez-vous sur les brochettes, les soupes et les crudités.

Les tartares et carpaccios de viandes crues

Comme les poissons crus, les viandes crues peuvent elles aussi être responsables de certaines intoxications alimentaires dangereuses pour bébé. La listériose ou la toxoplasmose, très grave pour le bébé (risque de fausse couche, de mort in utero…). Ce parasite est présent dans la terre, sur les végétaux et dans la viande (si vous avez déjà eu la toxo, vous êtes immunisée, une prise du sang vous l’indiquera). Enceinte, il faut donc éviter toutes les viandes et charcuteries saignantes, fumées, crues, marinées… (la cuisson est une excellente protection contre les microbes en tout genre). Patés, terrines et foies gras compris. En parlant de charcuterie, gare aux produits artisanaux, la chaîne du froid a pu être rompue.

Fromages au lait cru

En cause ? La listeria encore une fois. On retrouve aussi cette bactérie dans tous les fromages au lait cru. Bon, heureusement qu’il existe une multitude de variétés de fromages, dont ceux au lait pasteurisé autorisés pendant la grossesse (par précaution, laissez les croûtes de côté).

Les fruits de mer

Les fruits de mer sont aussi des aliments porteurs de la listeria (ne vous faîtes pas avoir par des huîtres servies chaudes, elles restent crues). Difficile en plus de s’assurer de leur fraîcheur, et d’éviter une intoxication…

Un oeuf cru…

Et les oeufs crus sont aussi à bannir pendant la grossesse en raison d’une intoxication bien connue, la salmonellose. Prenez le réflexe de toujours vérifier la composition de vos desserts préférés (crèmes brulées, pâtisseries à la crème, mais aussi les glaces !). Si vous aimez vraiment les oeufs, consommez-les cuits, mais pas à la coque, ni avec de la mayonnaise.

Limitez votre consommation de thé ou de café

Consommées en fortes doses, la caféine comme la théine, provoquent des crampes, de la nervosité, de la tachycardie et des troubles du sommeil. Rien de bon pour une future maman donc… Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de votre rituel “café après le repas”, misez plutôt sur le déca et les tisanes.

L’alcool

On ne le répétera jamais assez, l’alcool, même à très petites doses, doit se faire oublier pendant 9 mois. Gare aux bières dites sans alcool : certaines en contiennent quand même (moins de 1%). Vérifiez toujours le packaging avant d’acheter vos boissons.

1er mois de grossesse

Ça y est : vous êtes enceinte ! Alors que vous vous apprêtez à vivre quelques mois d’intenses bouleversements et grands bonheurs. On revient sur les premières semaines riches en émotions de ce mois 1 de grossesse.

Vous ne le savez pas encore, mais vous venez d’entrer dans votre 1er mois de grossesse. Pour le moment, aucun signe ne vous met sur la voix : vous n’avez pas de retard de règles et aucun maux de grossesse n’est véritablement apparu. Seul petit indice apparaissant dès le début de votre grossesse : l’apparence de vos seins a peut être changée : ces derniers ont pris en volume

La rencontre de l’ovule et du spermatozoïde aboutit à la création de l’embryon et détermine ainsi la phase de la fécondation; vous êtes en train de concevoir un enfant. C’est le début d’une grande aventure, au cours de laquelle vous allez être témoin de profonds changements physiques et psychologiques.


Vous ressentez peut-être déjà en vous les premiers signes de votre grossesse : fatigue, maux de ventre, seins tendus et gonflés, fréquente envie d’uriner, nausées matinales… Autant d’indications qui témoignent de votre nouvel état de femme enceinte et du chamboulement de votre organisme. 

De son côté, l’embryon apparaît dès les premiers jours de votre mois 1 de grossesse. En effet, après la fécondation, la cellule œuf se divise et se divise encore jusqu’à atteindre la taille de 150 millièmes de millimètres. Il ressemble aujourd’hui à une toute petite mûre. Une fois formé, l’embryon se déplace petit à petit des trompes de Fallope vers votre utérus. Cette phase s’appelle la nidation est a lieu dès le début de ce mois 1 de grossesse. Bien que vous ne sachiez pas encore que vous enceinte, votre embryon, lui, commence son développement. Vous entrez dans la grande aventure qu’est la grossesse !

La 1er semaine de grossesse 

2e semaine de grossesse 

3e semaine de grossesse 

4e semaine de grossesse 

1 semaine de grossesse

1 semaine de grossesse

Durant cette semaine 1 de grossesse, vous ne le savez pas encore mais vous êtes enceinte… Retour sur les petits changements qui s’opèrent dont vous prendrez bientôt conscience…

Où en est bébé ?

A ce stade de votre grossesse, on ne peut pas vraiment encore parler de bébé… Après la fécondation, l’œuf se divise et se divise encore, jusqu’à ressembler à une petite mûre de 150 millièmes de millimètres. Durant la semaine 1 de grossesse, on parle de morula. Les grosses cellules de la morula se placent au centre et forment le bouton embryonnaire, futur embryon. Les petites cellules de la morula, elles, se placent tout autour et deviendront le placenta.

Durant cette semaine 1 de grossesse, l’œuf migre des trompes de Fallope vers l’utérus, cette phase s’appelle la nidation.

A la fin de la semaine 1 de votre grossesse, celui que l’on appelle désormais embryon mesure 0.1 millimètres. Il se trouve dans l’utérus mais n’a pas encore été véritablement implanté.

Le corps de maman ?

Pendant la semaine 1 de grossesse, rien ne laisse présager que vous puissiez être enceinte.

En effet, vous n’avez pas encore constaté de retard de règles et vous n’avez pas prise de poids. Seul petit changement possible de cette semaine 1 de grossesse : vos seins pendant la grossesse vous paraissent plus gonflés qu’à la normale.

Une chose est sûre, durant cette semaine 1 de grossesse, le mystère reste intact !

Les démarches

Durant cette semaine 1 de grossesse, vous ne savez pas encore que vous êtes enceinte. Vous n’avez donc aucune démarche administrative à réaliser ni aucun examen médical à passer. Vous continuez à mener votre vie comme si de rien était. Aucun véritable symptôme relatif à la grossesse ne vous alerte.

Le saviez-vous ?

C’est le spermatozoïde du papa qui détermine le sexe de Bébé ! En effet, chaque spermatozoïde contient 23 paires de chromosomes dont une paire de chromosomes sexuels (un chromosome x et un chromosome y). Il en est de même pour les femmes à ceci près que chaque ovocyte contient une paire de chromosomes sexuels composée de deux chromosomes x. Au moment de la fécondation, le spermatozoïde et l’ovocyte donnent chacun une moitié de leur capital génétique (à savoir un gène par paire). C’est ainsi que se compose le patrimoine génétique de la cellule œuf. Pour ce qui est de la paire de chromosomes sexuels, l’ovocyte donnera forcément un chromosome x. En revanche, le spermatozoïde pourra aussi bien donner un chromosome x qu’un chromosome y. Si c’est un x, Bébé sera une fille, si c’est un y, Bébé sera un garçon !

2e semaine de grossesse

Vous n’en avez pas encore conscience mais une petite révolution se prépare en vous… dès cette 2e semaine de grossesse, Bébé est déjà implanté dans votre utérus et s’apprête à vivre neuf mois en votre compagnie.

Où en est bébé ?

Bébé a entre 7 et 14 jours et est maintenant bien implanté dans votre utérus. L’embryon mesure 0,2 mm et une minuscule cavité amniotique apparaît.

L’embryon se compose de 150 cellules, elles-même divisées en trois couches appelées feuillets embryonnairesL’endoderme (ou couche interne) débouchera sur la formation du système respiratoire et digestif. Le mésoderme (couche intermédiaire) donnera les organes génitaux, les os, les reins, les vaisseaux sanguins et les muscles. Quand à l’ectoderme (couche externe), il débouchera sur la formation du cerveau, des nerfs, de la peau et des poils.

C’est le début de la transformation de votre Bébé… L’aventure magique de la grossesse qui vous lie à votre enfant a bel et bien commencé.

Le corps de maman ?

Beaucoup de changement s’opère dans votre corps sans que vous ne vous en rendiez compte.

Vous êtes toujours dans l’attente d’avoir vos règles et croisez les doigts pour qu’elles n’arrivent pas. Patience, dans quelques jours, vous serez fixée au sujet de votre grossesse…

Au premier jour d’absence de règle, vous pouvez réaliser un test de grossesse acheté en pharmacie. Faites plutôt ce test le matin car votre urine sera plus riche en HCG, l’hormone de la femme enceinte.

Si le test s’avère positif, vous devrez ensuite faire une prise de sang afin de confirmer ce résultat. Bien que les tests de grossesse achetés en pharmacie soient sûrs à 99%, il arrive qu’ils soient faussés par un avortement récent ou bien un traitement contre l’infertilité.

Il est également possible que vous constatiez un léger saignement durant cette semaine 2 de grossesse. A ne pas confondre avec les règles, ce dernier est généralement provoqué par la nidation de l’embryon au sein de l’utérus.

Les démarches

Votre principale démarche sera de passer un test de grossesse puis une prise de sang. Si votre grossesse est confirmée, il faudra dès aujourd’hui faire bien attention à votre hygiène de vie. Alcool, tabac, rayons x, produits toxiques… veillez à éviter tous les produits pouvant entraîner des conséquences sur le développement de l’embryon. En effet, les organes du fœtus se formeront dès le premier et le deuxième mois de grossesse il faut donc faire attention assez rapidement. Si vous êtes sous traitement médicamenteux ou si vous deviez vous faire faire un vaccin dans les semaines qui suivent, parlez en à votre médecin.

Le saviez vous ?

C’est l’HCG, une hormone secrétée par l’embryon qui permet de décréter ou non la grossesse de la femme. En effet, les tests de grossesse, qu’ils soient achetés en pharmacie ou réalisés en laboratoire, recherchent les traces d’HCG dans l’urine ou dans le sang pour affirmer ou infirmer l’état de grossesse. Cette hormone apparaît tout d’abord dans le sang (au bout de 10 jours de grossesse) puis dans l’urine. Calculer le taux d’HCG permet de connaître la date de la procréation et donc de dater la grossesse. C’est également un moyen de calculer dès la 15e semaine de grossesse les risques de trisomie 21 et de conseiller ou non une amniocentèse.

3 semaines de grossesse

3 semaines de grossesse

C’est officiel, vous êtes enceinte ! Bien que votre grossesse n’en soit qu’à sa 3e semaine, Bébé ne vous a pas attendu pour commencer sa croissance à vitesse grand V !

Où en est bébé ?

Votre embryon a entre 14 et 21 jours d’existence et mesure 1 à 1,5 mm. Il évolue très rapidement et double de volume chaque jour. Son diamètre a déjà été multiplié par 100 ! Il ressemble à une petite virgule avec une tête et une queue bien distinctes.

Le système nerveux, le cerveau et la moelle épinière commencent à se développer. Un tube cardiaque s’est formé grâce à la fusion de deux vaisseaux sanguins. Celui-ci se contracte, c’est la formation du cœur. Il prend forme, commence à battre, très lentement pour le moment, avec seulement 40 battements par minute. La formation des yeux et des oreilles commence elle aussi dès cette 3e semaine de grossesse.

Le cordon ombilical et le placenta commencent doucement à être opérationnels… Néanmoins, durant cette semaine 3 de grossesse, l’embryon continue de se nourrir des nutriments présents dans la muqueuse utérine. Le placenta devrait prendre le relais dès la semaine prochaine.

Une chose est sûre, dès cette semaine 3 de grossesse, la grande aventure de la grossesse a commencé pour vous !

Le corps de maman ?

Votre désir de bébé s’est concrétisé et vous commencez à ressentir les premiers signes distinctifs de votre grossesse comme les sautes d’humeur, les seins douloureux ou les premières nausées. Cela est dû à l’affluence des hormones (progestérone et œstrogène) qui empêchent l’embryon d’être expulsé de la muqueuse utérine.

Il est possible que vous remarquiez des petits saignements liés à la nidation de l’embryon dans l’utérus. Néanmoins, si ces derniers sont accompagnés d’une douleur au bas ventre, il peut s’agir d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine. Surveillez-les donc de près et parlez en avec votre médecin.

Vous ressentez peut-être aussi des envies d’uriner très fréquente ou un appétit féroce. Pas panique, tout est normal. A ce stade de la grossesse, votre corps s’habitue peu à peu à l’arrivée d’un nouvel habitant…

Les démarches

Vous n’avez pas de démarches particulière prévues durant cette semaine 3 de grossesse. Profitez de cette semaine pour prendre rendez-vous avec votre gynécologue ou sage-femme. Il vous prescrira un certain nombre d’examens prénatals afin de vérifier que tout est en ordre. Si vous suivez un traitement médical, parlez en avec votre médecin. Il faut s’assurer que les médicaments que vous prenez ne soient pas dangereux pour le fœtus. Pour ce qui est du tabac ou de l’alcool, arrêtez vous dès aujourd’hui. Il en est de même pour l’exposition aux rayons x (lors d’une radiologie par exemple) ou aux produits toxiques. Gardez en tête que la formation des organes du fœtus se fait dès le premier et le deuxième mois de grossesse. Pensez à avoir une bonne hygiène de vie, à manger de manière équilibrée et à vous reposer.

Le saviez vous ?

Votre alimentation influe directement sur le développement du fœtus. En effet, une alimentation déséquilibrée peut aller jusqu’à provoquer une fausse couche. Elle peut également entraîner un faible poids de Bébé au moment de l’accouchement ou bien une naissance prématurée. L’alimentation de la maman a également une influence sur la vie future de Bébé. Ainsi, une alimentation déséquilibrée peut provoquer chez votre futur enfant de l’hypertension ou même des problèmes cardiaques. Tout au long de votre grossesse, veillez donc à bien choisir vos aliments.

4 semaine de grossesse

4 semaine de grossesse

Votre petit embryon fête ses 1 mois d’existence et malgré sa petite taille, l’ébauche de son cœur commence déjà à battre.

Où en est bébé ?

Vous pouvez fêter dignement le premier mois d’existence de votre bébé ! Il mesure 4 mm et son poids a été multiplié par 10 000 ! Il ressemble à une grosse virgule et flotte dans la cavité amniotique.

D’autre part, les vésicules optiques et le cristallin (lentille de l’œil) se forment et bras et jambes commencent à s’ébaucher. Il en est de même pour l’appareil digestif, le système pulmonaire et la colonne vertébrale. La communication s’établit entre vous et lui grâce au placenta et au cordon ombilical. Veillez donc dès aujourd’hui à surveiller de près votre alimentation.

Le corps de maman ?

Les petits premiers maux de grossesse sont plus ou moins importants et plus ou moins désagréables en fonction des femmes. Seins tendus, hypersalivation, somnolence, augmentation d’appétit et envie d’uriner font peut-être partie de votre quotidien. Certains aliments ou odeurs vous donnent la nausée. Vos seins ont peut être déjà un peu changé et vos mamelons deviennent de plus en plus foncés.

D’autre part, votre corps fait tout pour protéger votre fœtus. En effet, le bouchon muqueux ferme maintenant votre utérus et vos sécrétions vaginales sont de plus en plus importantes. Très acides, ces dernières permettent de protéger le vagin face à certaines infections. 

Les démarches

C’est durant cette 4e semaine de grossesse qu’a lieu votre premier rendez-vous chez le gynécologue. L’intérêt de cette entrevue : vérifier que l’embryon se soit bien niché au sein de l’utérus. Si jamais il se trouvait dans une trompe de fallope, on parlerait de grossesse extra utérine. Ce rendez-vous sera le premier d’une longue série d’examens prénataux. Profitez de cette 4e semaine de grossesse pour également prendre rendez-vous chez le dentiste. Une infection dentaire pourrait avoir des conséquences sur le développement de votre Bébé ou bien provoquer une naissance prématurée. Veillez donc à garder une bonne hygiène bucco-dentaire.

Le saviez vous ?

On le sait, quand on est enceinte, on mange pour deux ! Mais attention, manger pour deux ne signifie en rien, manger deux fois plus…  Bien entendu, durant la grossesse, il est tout à fait normal de manger plus. Vous et Bébé avez besoin d’énergie et c’est dans la nourriture que vous pourrez la trouver. Néanmoins, gardez en tête que la prise de poids idéale durant la grossesse est d’environ 1 kilo par mois, soit entre 9 et 13 kilos sur l’ensemble de la grossesse. Cela dépend de la morphologie de départ de la maman. Il faudra donc trouver le juste milieu entre bon développement du fœtus et éviter le surpoids. Pour cela, veillez à choisir les bons aliments et à surveiller votre poids. Un surpoids peut aussi bien être dangereux pour maman (hypertension par exemple) que pour Bébé (retard de croissance).

2 mois de grossesse

2 mois de grossesse : les grandes évolutions

Dès le début de votre 2e mois de grossesse, les organes du fœtus se forment peu à peu et pour maman, c’est le moments des grosses fatigues et des grands appétits… Un mois clé dans la croissance de votre futur enfant !

Dès le début de votre 2ème mois de grossesse, le visage de votre embryon commence à prendre forme. En effet, les yeux, le nez, la bouche et les oreilles de votre embryon se apparaissent petit à petit. De plus, ses jambes et ses bras continuent de pousser et son cœur a presque doublé de volume !

VOTRE CORPS S’ADAPTE

Pour votre entourage, rien de visible extérieurement. Cependant, votre corps se modifie progressivement. Votre utérus prend de l’ampleur pour mieux accueillir votre bébé, il a maintenant la taille d’une orange. Comme il appuie sur votre vessie, cela entraîne pour vous un besoin d’uriner plus fréquent. Il est fréquent à ce stade d’avoir de petites sensation douloureuses ou des élancements au niveau de l’utérus.

Votre taille s’épaissit, en effet vous commencez à avoir des difficultés pour enfiler certains de vos vêtements serrés.

Vos seins sont souvent plus gonflés, voire un peu tendus ou parfois douloureux. Vous pouvez avoir d’importants “coups de barre” et ressentir une fatigue plus importante que d’habitude, tout ceci est normal : votre corps travaille beaucoup pour aider bébé à se développer.Vous êtes également sujette aux ballonnements et aux brûlures d’estomac et les sautes d’humeur font partie de votre quotidien ! Dès le début de ce second mois de grossesse, l’eau deviendra votre plus grande alliée ! Pensez donc à vous hydrater davantage, environ 1,5 l par jour.

5e semaine de grossesse 

6e semaine de grossesse 

7e semaine de grossesse 

8e semaine de grossesse