Les petits problèmes de l’allaitement

Les petits problèmes de l’allaitement

Divers problèmes peuvent survenir au cours de l’allaitement.

L’origine des difficultés, se trouve souvent un simple problème de positionnement du bébé : trop bas, il tire sur le sein et ne stimule pas la montée de lait. De toute façon, seule une sollicitation fréquente peut encourager la montée de lait.

Pas assez de lait pour allaiter ?

Un des stress le plus fréquent des mamans concerne la quantité de lait. Saviez-vous que, le plus souvent, l’impression de manquer de lait est un sentiment subjectif ? En effet, une fois la lactation établie, les seins redeviennent comme ils étaient lors de la grossesse, ni plus gros ni plus durs.

Beaucoup d’entre vous pensent produire moins de lait au bout de quelques jours ou semaines. En réalité, ce sont les besoins de votre enfant qui augmentent. Ceci explique qu’il vous réclame très souvent. S’il mouille ses couches, 5 à 6 fois par 24 heures, avec des selles molles et prend du poids tous les mois, alors vous saurez que votre bout de chou se nourrit bien et que vous avez assez de lait. Sinon vous pouvez tirer votre lait pour voir la quantité.

Celles qui estiment n’avoir pas assez de lait, “boire davantage d’eau augmentera la quantité de lait produite”

Voici les désagréments que connaissent de nombreuses femmes qui allaitent :

– Les crevasses risquent d’apparaître si le bébé ne tète pas bien (surtout s’il est mal installé). Pour les prévenir, utilisez une crème spéciale pour l’allaitement après chaque tétée. Les téterelles, ou bout de sein en silicone protégeant le bout du sein lors de la tétée, sont une solution provisoire lorsque la crevasse est vraiment douloureuse. A proscrire : les tétées trop prolongées.

– L’engorgement. Afin de l’éviter, il est important de vider totalement les seins au cours de la tétée. Si les seins sont vraiment douloureux, on peut utiliser la douche, sous un jet d’eau chaude, en massant doucement les seins.